Les châteaux...

1/1

1/1
Château du Schoeneck

Probablement construit au cours du 12ème siècle, le "castrum dictum Schenecke" apparaît en 1287 comme propriété de l’évêque de Strasbourg.

En 1301, l'évêque Friedrich von Lichtenberg remet le château en fief à son neveu Johann von Lichtenberg. La famille conservera le fief jusqu'à son extinction en 1480.

Il est alors hérité par les Comtes Zweibrücken-Bitsch qui l'accordent en arrière-fief en 1517 aux Dürkheim, à charge de le restaurer car le château est délabré. La défense de l'entrée extérieure est renforcée lors d'une nouvelle campagne de travaux, vers 1545/1574.

Après avoir servi de refuge pour la population des environs lors des troubles de la Guerre de Trente Ans, le château est détruit en 1663 à la suite d'un incendie de forêt.

Les Dürckein entreprennent sa reconstruction et, en 1676, lors de Guerre de Hollande, le château repousse une première attaque des troupes royales. Celles-ci l'occupent en 1680 et le démantèlent alors.

Le domaine, confisqué à la révolution , est acheté en 1820 par la famille de Dietrich.

Le Château est construit sur une longue barre rocheuse qu'une brèche en son milieu divise en deux rochers distincts.

Plus d'infos

Château du Wittschloessel

L'histoire de ce château reste peu connue. Construit au cours du 13ème siècle, il sera mentionné pour la première fois en 1657.

Installé sur un éperon rocheux dominant la vallée d'Obersteinbach, le château dit Wittschloessel n’était vraisemblablement qu'un poste d'observation avancé du château du Schoeneck. Du point de vue architectural, il n'en subsiste que très peu de vestiges.

Château du Hohenfels

La date de construction de ce château reste insconnue, mais le Hohenfels est mentionné pour la première fois dans les écrits à partir du 13ème siècle.

Le château fut très vite divisé en nombreuses parts destinées à servir de monnaie d'échange; tour à tour, elles furent détenues par les familles Lichtenberg, de Deux-Ponts-Bitche, d'Ochenstein, de Fleckenstein, de Hanau et d'Eckbrecht von Dürkheim.

Ces derniers possèdèrent la forteresse dans son intégralité à partir de 1542 jusqu'à la révolution française.

Entre-temps, le château semble avoir été détruit, une première fois en 1423 par les troupes de Strasbourg et Haguenau et, une seconde fois vers 1525, lors de la guerre des paysans.

Cette destruction par incendie est confirmée par les vestiges archéologiques mis à jour lors des dernières campagnes de fouilles.

 

 

 

 

Juste en face du Schoeneck sur les hauteurs dominant le Wineckerthal, se dressent fièrement les ruines d'un ancien château connu aujourd'hui sous le nom de Wineck.

On y trouve encore une tour d'une hauteur impressionnante, des parties de la muraille de la basse-cour et quelques chambres creusées dans le grès.

Au 14ème siècle, le château était aux mains des sires de Lichtenberg qui le donnèrent en fief aux de Dürckheim.

Avec le Wineck, la tour de guet du Wittschloessel, les fermes de la vallée et ses proches forêts, les nouveaux maîtres créèrent la ballage de Schoeneck.

Le Château de Wineck
Modenberg